Sélectionner une page

A l’heure où j’écris ces lignes, je n’entends parler que d’une chose.

Télévision. Radio. Médias sociaux etc…

Il n’y a que 2 mots dans la bouche des gens.

Star Wars.

Et pourtant, je suis loin d’être un fan de la saga (oups… Je viens peut-être de perdre du monde là…).

C’est LA sortie au cinéma à ne pas rater.

C’est L’INFO du jour.

« Et faire du newsjacking, c’est quoi donc ? »

Et bien c’est ça… Profiter de l’actualité du moment, pour le relayer à votre secteur.

 

Comment faire du newsjacking dans ma thématique ?

 

Il suffit de voir le nombre de produits dérivés et les dernières campagnes d’affichage pour voir que chacun, à son échelle, entreprises et blogueurs se sont emparés du phénomène Star Wars.

Santé, Transport, Education etc… il y a toujours un lien à faire.

Alors oui vous avez raison l’exemple Star Wars n’arrive pas non plus tous les jours.

Mais il y en a d’autres.

Souvenez-vous de Serge Le Lama ?

(Une bande de jeune, un peu alcoolisé, avait volé un lama dans un cirque, avant de lui faire prendre le tram sur Bordeaux).

Rapidement, toutes les chaînes de télévision s’en sont emparées.

Et voici comment certaines marques/entreprises ont exploité cela.

Ver imagen original

 

Ver imagen original

 

Ver imagen original

Cela peut aller du simple relais humoristique sur les réseaux sociaux (comme avec GlossyBox), jusqu’à amplifier les choses avec une campagne d’affichage ou un évènement.

Bref… Faire du Newsjacking, c’est l’occasion unique de surfer sur l’actualité, tout en restant dans l’accord de votre thématique.

Attention tout de même : Tenter le newsjacking, ce n’est pas faire n’importe quoi non plus. Il est primordial de choisir l’actualité sur laquelle vous souhaitez vous pencher là encore… suivant votre thématique !

Prêt pour à tester e newsjacking dans votre business ?

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

Pin It on Pinterest

Share This