Sélectionner une page


Il y a 2 ans, je débutais en tant que jeune infopreneur. Je n’avais que 21 ans et un objectif bien précis en tête : Réussir son infoentreprise (ou blog à cette époque !) pour voyager, comme bon me semblerait.

Un objectif en grande partie rempli et pourtant… ce fût loin d’être simple.  Malgré des études dans le webmarketing (beaucoup de théorie accumulée en fait…), j’ai commis d’innombrables erreurs en particulier avec mon premier blog de voyage.

Avec le recul, cela me fait sourire ! J’avais besoin de commettre ces erreurs pour apprendre. J’ai d’ailleurs toujours été un adepte de la seconde école : faire pour apprendre.

Mais depuis 2/3 ans, le métier d’infopreneur a complètement évolué, et je ne suis pas convaincu qu’en faisant à nouveau ces mêmes erreurs, j’aurais le même succès dans mon infoentreprise. C’est pourquoi je veux partager aujourd’hui avec vous mes 7 plus grosses erreurs. Cet article est finalement mon “meâ culpâ” d’infopreneur, un bon moyen de voir par où je suis passé.

réflexion-benjamin-planche

C’est lors de mon dernier voyage (3 mois en Argentine) que j’ai pris beaucoup de recul sur mon activité d’infopreneur pour analyser mes erreurs…

Envie de réussir son infoentreprise ? Alors ne faites pas ceci…

Si vous vous contentez de lire ce qui va suivre, sans en appliquer scrupuleusement les points, ou tout du moins les prendre en considération, vous pouvez passer votre chemin. C’est d’ailleurs pendant très longtemps ce que j’ai fait. Lire des dizaines et des dizaines de blogs d’information, sans en appliquer les conseils.

Décidément, je suis un très mauvais exemple… 🙂

Erreur n°1 : Ne pas avoir de stratégie sur le long terme

Avant tout, un retour en arrière s’impose…

Mai 2012. Encore en stage en plein coeur de Paris, je me lasse de cette vie “métro-boulot-dodo“, peu passionnante et surtout pas vraiment excitante. Alors je passe des heures sur le web à surfer sur les sites de “gourous du marketing web “qui ont réussi leur web entreprise.

Je rêve. Et me laisse tenter par leurs promesses.

Je tente une première formation Blogueur Pro à 100€, faite par Aurélien Amacker : “Un blog qui rapporte en 31 jours”. Autant dire qu’à ce moment là, avec mes 417€ de revenus de stagiaire, c’était un véritable investissement pour moi !

Mais avec le recul, un bon investissement. Cette formation me permet de mettre un premier pied dans ce milieu qui m’est encore totalement inconnu.

Au grand désespoir de mon maître de stage,je bâcle de plus en plus mon travail, pour me consacrer pleinement à mon “bébé” l’après-midi : mon blog de voyage ! J’applique ce que je lis, sans trop y croire. Mais je veux essayer. N’avoir aucun regret.

3 mois plus tard, les premiers revenus tombent : 100€ ! Un véritable exploit et j’ai bien dû mal à y croire. Ça marche… La formation est remboursée !

Puis, 300€ le mois suivant, avant de franchir la barre mythique des 1000 € ! Un cap est franchi !

Je quitte mon emploi, – 3 semaines après avoir été embauché – pour me lancer pleinement dans cette aventure d’infoentreprise.

Sauf que… J’y fonce tête baissée. Je n’ai littéralement aucune stratégie.

En voici les principales conséquences :

  • Je privilégie la monétisation sur le court terme. Le marché de la vente de liens sponsorisés, en particulier dans le milieu du voyage connaît ses plus belles heures. J’en profite. Un peu. Beaucoup ! Mais, je ne cherche pas réellement à développer d’autres sources de revenus sur le long terme. Je vis au jour le jour, suivant les demandes des annonceurs.
  • J’écris pour les annonceurs. Non pour mes lecteurs. Cela est la deuxième conséquence logique ! Je suis de moins en moins libre de mes choix éditoriaux, et j’écris plus suivant le lien à placer, que par passion du voyage.
  • Je ne me démarque pas du tout de mes concurrents (alias les autres blogs de voyage !). Je reste très généraliste, sans apporter un réel “plus” à mon audience.
  • Je n’ai pas défini de stratégie pour mon référencement. J’y vais littéralement à l’aveuglette, changeant régulièrement les ancres sur lesquelles je veux me positionner ! Bravo, Google appréciera ! 🙂

Alors n’oubliez pas, pour réussir son infoentreprise, c’est tout simplement comme dans la vie de tous les jours. Si vous ne savez pas où vous voulez aller, il y a peu de chance que vous y arriviez.

Prenez le temps de définir une stratégie précise pour chacun des piliers d’une infoentreprise réussie : Trafic, Fidélisation, Monétisation.

piliers infoentreprise

Erreur n°2 : Ne pas avoir pris conscience de la force de la “mailing-list”

Comme je viens de le dire, le deuxième pilier d’une bonne infoentreprise est la fidélisation. Et celle-ci s’effectue principalement par la capture de l’adresse mail de vos lecteurs.

J’ai malheureusement complètement délaissé ce côté. Comme tous infopreneurs, j’ai créé un premier produit gratuit pour obtenir la fameuse adresse mail de mes lecteurs sauf que :

  • Ce produit était d’une valeur très moyenne.
  • Mes formulaires de capture étaient MOCHES car j’ai refusé d’investir dans cette partie.
  • Je n’ai pas cherché à travailler mes follow-up (= suite d’e-mail à envoyer à ses lecteurs une fois leur inscription validée)

La conséquence directe de cela fût simple : Après un an de blogging, je n’avais que 400 adresses mails dans ma base de données. Trop peu pour espérer une monétisation sur le long terme.

Alors pour éviter cela, investissez dès le début. Prenez un professionnel pour faire le design de votre produit gratuit. Achetez les meilleur plug-in wordpress pour augmenter votre nombre d’abonnés à votre newsletter.

Mailing list infoentreprise

Erreur n°3 : Ne pas suivre ce que font vos lecteurs

Au bout de quelques mois, je commençais à avoir un certain trafic. Un trafic provenant de mes différents articles invités sur d’autres blogs, de mon référencement naturel et de quelques publicités payantes mais… je ne le suivais pas !


J’entends par là, que je n’avais aucune idée de ce que mes lecteurs faisaient sur mon site web. Je ne savais pas quel était le pourcentage d’inscrits à ma newsletter par rapport au nombre de visiteurs, ce qu’ils faisaient une fois sur la page d’accueil etc…

Et sans savoir cela, comment pouvais-je améliorer mes taux de conversion ?

Google Analytics était pourtant bel et bien installé, mais à part le fait de regarder le nombre de visiteurs quotidien, je ne prenais pas le temps de m’attarder plus dessus.

Par ailleurs, je ne faisais aucun split-test (= Comparer 2 pages avec le même objectif). Une énorme erreur ! Je ne pouvais donc pas savoir ce qui marchait bien et ce qui ne marchait pas !

N’oubliez JAMAIS, le grand avantage du marketing web, par rapport au marketing classique, c’est la capacité dont nous disposons à pouvoir tout mesurer. Nous pouvons littéralement tout savoir. Profitez-en !

Pour cela, je vous recommande Optimizely, qui est un excellent outil de split-testing !

infoentreprise visiteurs

Erreur n°4 : Ne pas s’entourer des meilleurs

Je n’osais pas. Après tout, pourquoi seraient-ils intéressés par un jeune infopreneur comme moi ? Je n’avais rien de spécial à leur apporter.

Alors j’ai attendu. Attendu, beaucoup trop longtemps avant d’envoyer un simple email de demande de partenariat. Et pourtant que ma surprise fût grande, quand j’ai reçu la réponse de l’une des références en matière de blogging de voyage. Elle était positive !

Alors pourquoi s’en faire tout un monde ? Ces personnes sont comme vous. Elles sont toujours à la recherche de nouveaux partenaires et de nouvelles opportunités.

Je me suis notamment rendu compte de cela, lors de ma présence au premier congrès infopreneurs à Paris. J’ai eu la chance d’approcher et de discuter avec des personnes que je pensais inaccessibles. Et ce fût passionnant !

Et finalement qu’avez-vous à perdre ? Un rejet ?

Bien heureux celui qui n’a jamais subit de rejet, non ?

Christian Godefroy - congres infopreneurs

Présentation de Vincent Delourmel sur l’histoire et l’avenir de l’infoprenariat en France

Erreur n°5 : Vouloir créer le premier infoproduit parfait

Comme vous le savez, le but pour réussir son infoentreprise, c’est de vendre ses propres produits d’information. Ce que j’ai fait, environ 6 mois après le lancement de mon site web.

Mais sans expérience, j’ai commis là encore un certain nombre d’erreurs :

  • Je n’avais pas fait de sondage au préalable. Je savais quel produit je voulais créer, mais je n’ai pas demandé l’avis à mes lecteurs. Heureusement pour moi, le succès a tout de même été au rendez-vous mais, cela aurait pu être bien différent.
  • J’ai créé un produit auquel j’étais attaché émotionnellement. En effet, mon premier produit fût un livre numérique sur mon road trip en Australie. Cette histoire me tenait tellement à coeur que je me suis impliqué à 300% ! Ce qui en soi, n’est pas une erreur ! Mais pendant près de 6 mois, j’étais si impliqué que je n’ai rien fait d’autre. Pour un produit vendu par la suite 17€, c’est une erreur.

Si vous voulez réussir votre infoentreprise sur le long terme, sachez que vous allez devoir créer plusieurs infoproduits. C’est obligatoire ! Alors même si la qualité de ces derniers devra être irréprochable, vous ne pouvez pas vous permettre de trop vous y attacher et d’y passer plusieurs mois.

Par ailleurs, pour avoir un revenu acceptable, ne vous contentez pas de créer des infoproduits en version PDF. Ces derniers sont une bonne formule pour démarrer, mais disposent d’une faible valeur ajoutée, simplement à cause de leur forme.

Trouver-le-parfait-produit-à-vendre

Erreur n°6 : Vendre son premier infoproduit, sans penser à la suite.

Cette erreur nous ramène à la première : ne pas avoir de stratégie sur le long terme.

Quand j’ai lancé mon livre, je n’avais réellement aucune idée de la suite que j’allais donner à cela. Je ne considérais pas mes acheteurs, comme de potentiels nouveaux prospects dans le futur pour un autre infoproduit.

Je me suis contenté de le vendre, sans apporter de suivi derrière (mise à part une réponse aux emails et questions). J’aurais également dû penser à proposer une up-sell (= vente d’un produit, à plus forte valeur ajoutée par la suite).

N’oubliez pas que votre premier infoproduit ne sera qu’un maillon de votre chaîne en matière de réussite. Vous ne pourrez réussir qu’avec un seul infoproduit. Il vous faudra voir beaucoup plus loin.

stratégie infoentreprise

Erreur n°7 : TROP s’éparpiller sur d’autres projets

 

Alors que mes revenus commençaient tout juste à se stabiliser entre la vente de liens sponsorisés et celle des mes guides numériques, j’ai commencé à me disperser en lançant de nouveaux projets.

J’ai ainsi lancé un deuxième site web, puis un troisième, puis un quatrième dans des domaines complètement différents. J’ai commencé à m’égarer. Je n’étais plus focus sur un seul projet, mais sur plusieurs à la fois. Erreur !

Pour être certain d’atteindre votre objectif, vous devez vous concentrer à 300% sur celui-ci sans penser à autre chose. Votre cerveau doit être obnubilé par votre objectif matin, midi et soir. Pour information, je n’ai pas réussi à monétiser TOUS ces sites web car je me perdais. Je m’égarais totalement, ne sachant plus comment gérer mon emploi du temps.

trop de projets

Réfléchissez un minimum puis… agissez !

 

Comme je le disais dans mon introduction, je suis un fervent supporter de l’école : “faire pour apprendre“. Vous devez arriver à trouver un juste milieu. Pensez à relever la tête de temps en temps pour voir où vous en êtes.

Avec le recul, les 7 erreurs que je viens de vous décrire m’ont été bénéfiques. J’ai appris mais… j’ai perdu beaucoup de temps aussi ! Alors si vous ne voulez pas perdre plusieurs mois, simplement à cause d’un excès de confiance ou un manque de réflexion, posez-vous et prenez le temps de réfléchir à votre projet dans son ensemble. À bon entendeur ! 🙂

Vous voulez en savoir plus sur le milieu de l’infoprenariat ?

Je vous offre gratuitement la formation COMPLÈTE des 4 étapes pour Vendre votre Expertise en Vidéo et Comprendre le milieu de l’Infoprenariat”. Il vous suffit de cliquez ci-dessous et vous retrouverez :

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

Pin It on Pinterest

Share This